1 – Mieux travailler les chiens

Comment peut-on améliorer la qualité de travail ?
En améliorant les infrastructures.

Voici de quoi sera composé l’Osm’House :

  • Cafétéria : pour l’instant, la cafétéria fait office de pièce « multifonction ». Elle sert tout de même de buvette, mais aussi de travaille des chiens d’assistances (avec peu de matériel disponible) ou encore de rangement et de bureau pour accueillir les futures familles d’accueil ou bénéficiaires de chien d’aide. Dans l’Osm’House, la cafétéria aura uniquement cette fonction, elle pourra également être louée comme salle de séminaire.
  • Un studio dédié au travail des chiens d’assistance. Nous retrouverons les éléments habituels d’une maison, à savoir : un coin salon, un coin chambre, des armoires, des tables (une basse et une haute), des portes qui s’ouvrent dans différents sens (notamment une coulissante), une salle de bain, différents interrupteurs, ainsi nous pourrons mieux préparer le chien à son futur « métier ». Les personnes qui recevront bientôt leur chien pourront également s’entrainer avec les moniteurs d’Os’mose dans de meilleures conditions, car plus proches du réel. Il pourront également rester sur place pour travailler plus intensivement car tout sera adapté et fonctionnel. Enfin le studio pourra être loué comme gîte entièrement adapté.
  • Une pièce vétérinaire où l’on pourra stocker les produits/matériel de soins des chiens, où l’on pourra les peser pour vérifier leur ligne (nous sommes très vigilants sur ce point), il y aura également une baignoire pour chiens pour les laver parfois et enfin il y aura une table comme chez les vétérinaires, soit pour préparer/entraîner les chiens aux visites chez celui-ci, soit pour que le vétérinaire vienne au centre soigner plusieurs chiens en même temps.
  • Une pièce avec 3 chenils afin que les chiens puissent être mis au repos entre les séances de travail en ayant suffisamment de place.
  • Un bureau pour pouvoir travailler sur l’administratif qui représente le 75% de notre temps. Si la plupart des gens rêvent de travailler depuis chez eux, nous rêver d’avoir un endroit où pouvoir travailler autre qu’à la maison. Et enfin nous pourront recevoir les futures familles d’accueil, futurs bénéficiaires ou partenaires dans un endroit adéquat.
  • La cuisine sera mieux équipée et fonctionnelle, permettant notamment d’organiser plus d’événements au départ de notre centre.
  • Sanitaires : évidemment ils seront adaptés pour les personnes à mobilité réduite.
  • Zone de travail couverte : actuellement nous donnons cours aux familles d’accueil comme aux personnes en chaise roulante, sur un terrain asphalté mais extérieur. Dans l’Osm’House, nous aurons deux terrains asphaltés dont un couvert.
Centre Os'mose - plan

2 – Mieux accueillir les personnes à mobilité réduite

Comme vous l’avez peut-être vu dans la vidéo de présentation, les installations que nous utilisons actuellement ne sont absolument pas adaptées. Certaines personnes en chaise roulante sont incapables d’ouvrir la porte d’entrée, d’autres passent difficilement le seuil de cette porte, les toilettes ne sont même pas adaptées, les cours se passent en extérieur or vous connaissez le climat belge.

Les portes seront à ouverture automatique ou déclenchées par un bouton sur lequel la personne en chaise roulante ou son chien pourra appuyer, les espaces de déplacements seront aussi mieux réfléchis.
La cafétéria sera plus accessible avec notamment des tables surélevées ou un comptoir adapté. Un parking spécial pour les PMR sera collé au bâtiment, dans la cuisine il y aura une partie adaptée pour les PMR ou encore les personnes épileptiques pourront se reposer dans la partie studio si une crise survient.

Osm’House

3 –  Sensibilisation au handicap

Osm'House

Nous sommes dans une période où l’on parle énormément d’accessibilité et d’intégration des personnes souffrant de divers handicaps. Tout le monde – les politiques en premier – s’accorde à dire qu’il faut rendre les commerces et les villes accessibles, qu’il faut penser à l’autre et imaginer sa vie si l’on souffrait d’un handicap. Mais pour se rendre compte réellement de la difficulté de vivre et de circuler en chaise roulante (en Belgique), rien de tel que de passer quelques instants en chaise, d’avancer sur différents revêtements de sol, d’essayer d’ouvrir une porte lourde ou encore d’accéder à un interrupteur trop haut.

Il existe sur le territoire Wallonie/Bruxelles des parcours de sensibilisation/accessibilité à louer/emprunter; mais il n’en n’existe pas un qui soit permanent, couvert dans un centre, et à ce destiné. Puisque l’idée est d’accueillir un maximum de personnes pour sensibiliser au handicap, notamment par le biais de séminaires ou l’accueil d’étudiants, nous souhaitons faire reconnaître au niveau gouvernemental un centre de sensibilisation au handicap moteur.

4 – Infos terrain

Où ?
Le terrain qui recevra notre future construction se situe Quai du Halage à 4130 Tilff en
Province de Liège (à 15 km de Liège).
Pour ceux qui connaissent la région, le terrain est situé sur la route des anciens « Prés de Tilff ».

Quelle construction ?

Nous nous tournons vers une construction la plus écologique possible, soit une ossature bois et de la paille qui fera office de mur et d’isolation. Là-dessus devrait venir du crépi à base de chaux à l’extérieur et un mix de crépi et de planches de récupération pour les murs intérieurs.

Le bâtiment devrait faire 3m de haut sous corniche et sera de plain-pied.

Une partie du bâtiment sera à toit plat pour avoir l’opportunité, si on le désire et si on en a la possibilité un jour, de pouvoir agrandir la construction avec un deuxième étage.

Coût ?

Si le terrain est mis gratuitement à disposition par la commune, la construction est estimée à 300.000 € et le matériel pour l’aménagement avoisine les 35.000 €.
Pour l’instant toutes les demandes de subsides auprès de l’état ont été refusées. C’est pourquoi nous avons besoin de votre générosité pour mener à bien ce projet

0
AIDEZ-NOUS !